Les solutions de financement pour votre formation professionnelle : 7 méthodes incontournables (Loi 2018)

Vous souhaitez vous former et améliorer votre employabilité, mais l’accès à la formation professionnelle est compliqué par un manque de financement ? Ne désespérez pas ! Depuis 2018, la loi n°2018-771 « pour la liberté de choisir son avenir professionnel » a modifié le paysage des dispositifs de financement. Dans cet article, nous allons passer en revue les 7 principaux dispositifs de financement qui sont à votre disposition pour suivre une formation professionnelle et booster votre carrière !

Vous souhaitez vous former et améliorer votre employabilité, mais l’accès à la formation professionnelle est compliqué par un manque de financement ? Ne désespérez pas ! Depuis 2018, la loi n°2018-771 « pour la liberté de choisir son avenir professionnel » a modifié le paysage des dispositifs de financement. Dans cet article, nous allons passer en revue les 7 principaux dispositifs de financement qui sont à votre disposition pour suivre une formation professionnelle et booster votre carrière !

A lire également : Formation à distance : Guide complet des options et avantages

Les dispositifs de financement de la formation professionnelle en France

La formation professionnelle est un enjeu majeur pour les salariés, les demandeurs d’emploi et les entreprises. En France, plusieurs dispositifs de financement existent pour permettre à chacun d’accéder à la formation professionnelle.

Voici les principaux dispositifs :.

A lire également : Formations universitaires en France: Guide pour un avenir brillant

Formation et demandeur d’emploi

Les demandeurs d’emploi peuvent bénéficier d’une prise en charge totale ou partielle des frais liés à leur formation, grâce au financement par Pôle emploi. Les conditions d’accès varient selon le type de formation suivie et le statut du demandeur d’emploi.

Formation et entreprise salarié

Les entreprises peuvent financer une partie ou la totalité des formations suivies par leurs salariés, grâce à un plan de développement des compétences (PDC). Le PDC est un outil qui permet aux entreprises de définir les besoins en matière de formation et d’identifier les moyens nécessaires pour y répondre.

Contribution des entreprises à la formation professionnelle

Les entreprises doivent verser chaque année une contribution à la formation professionnelle, dont le montant est calculé en fonction du nombre de salariés employés. Cette contribution est ensuite reversée à l’organisme collecteur agréé (OPCA) qui gère le financement des formations.

Taxe d’apprentissage

Les entreprises doivent également verser chaque année une taxe d’apprentissage, calculée en fonction du nombre de salariés employés. Cette taxe sert à financer les formations en apprentissage proposées par les organismes habilités.

Compte Personnel de Formation (CPF)

Le CPF permet aux salariés et aux demandeurs d’emploi âgés de 16 ans ou plus, quel que soit leur statut, de bénéficier d’un crédit d’heures pour financer tout ou partie des frais liés à une formation.

Action de formation

L’action de formation est accessible aux entreprises et aux organismes publics ou privés ayant recours à l’intérim, au contrat de mission ou à la sous-traitance. Elle permet de financer des formations pour les salariés et les intérimaires.

Droit individuel à la formation

Le droit individuel à la formation (DIF) permet aux salariés et aux demandeurs d’emploi âgés de 16 ans ou plus, quel que soit leur statut, de bénéficier d’un crédit d’heures pour financer tout ou partie des frais liés à une formation.

Conditions d’accès à ces dispositifs

Formation et demandeur d’emploi

Les demandeurs d’emploi doivent être inscrits à Pôle emploi, avoir un projet professionnel clair et précis, suivre une formation reconnue par l’État ou par un organisme habilité, etc.

Formation et entreprise salarié

Les entreprises doivent avoir au moins un salarié en CDI et mettre en place un plan de développement des compétences validé par l’OPCA, etc.

Contribution des entreprises à la formation professionnelle

Les entreprises doivent verser chaque année une contribution à la formation professionnelle, dont le montant est calculé en fonction du nombre de salariés employés. Cette contribution est reversée à l’OPCA qui gère le financement des formations.

Taxe d’apprentissage

Les entreprises doivent également verser chaque année une taxe d’apprentissage, calculée en fonction du nombre de salariés employés. Cette taxe sert à financer les formations en apprentissage proposées par les organismes habilités.

Compte Personnel de Formation (CPF)

Le CPF est accessible aux salariés et aux demandeurs d’emploi âgés de 16 ans ou plus, quel que soit leur statut. Pour y accéder, il suffit de se connecter sur son compte personnel sur le site internet www.

moncompteformation.gouv.fr.

Action de formation

L’action de formation est accessible aux entreprises et aux organismes publics ou privés ayant recours à l’intrim, au contrat de mission ou à la sous-traitance, à condition d’avoir un projet professionnel clair et précis et de suivre une formation reconnue par l’État ou par un organisme habilité.

Droit individuel à la formation

Le DIF est accessible aux salariés et aux demandeurs d’emploi âgés de 16 ans ou plus, quel que soit leur statut. Pour y accéder, il suffit de se connecter sur son compte personnel sur le site internet www.

moncompteformation.gouv.fr.

Avantages de chaque dispositif

Formation et demandeur d’emploi

Le financement par Pôle emploi permet aux demandeurs d’emploi de se former sans avoir à payer les frais liés à la formation.

Formation et entreprise salarié

Le PDC permet aux entreprises d’investir dans le développement des compétences de leurs salariés et ainsi améliorer leur productivité.

Contribution des entreprises à la formation professionnelle

La contribution des entreprises à la formation professionnelle permet aux organismes collecteurs agréés (OPCA) de mettre en place des programmes adaptés pour répondre aux besoins spécifiques des entreprises.

Taxe d’apprentissage

La taxe d’apprentissage sert à favoriser l’accès à l’apprentissage et permet aux organismes habilités de mettre en place des programmes adaptés pour répondre aux besoins spécifiques des entreprises.

Compte Personnel de Formation (CPF)

Le CPF permet aux salariés et aux demandeurs d’emploi de développer leurs compétences et d’optimiser leur employabilité.

Action de formation

L’action de formation permet aux entreprises et aux organismes publics ou privés de développer les compétences de leurs salariés et de répondre aux besoins spécifiques du marché du travail.

Droit individuel à la formation

Le DIF permet aux salariés et aux demandeurs d’emploi de développer leurs compétences et leur employabilité,en leur offrant un crédit d’heures pour financer tout ou partie de leur formation.